Les Archives communales de Douai

Les Archives communales de Douai conservent les documents produits et reçus par l'administration communale depuis le XIIe siècle.

Historique :

le cours de la Scarpe
Les Archives communales de Douai conservent les documents produits et reçus par l'administration communale depuis le XIIe siècle. Les bourgeois ont en effet obtenu du comte de Flandre, avant 1188, le droit d'administrer eux-mêmes leur ville. Grâce à l'extrême vigilance des édiles au Moyen Âge (le premier inventaire conservé date de 1409), des greffiers de l'Ancien Régime et des archivistes depuis le début du XIXe siècle, les fonds douaisiens peuvent aujourd'hui témoigner de la riche histoire de la cité.

Détail de la carte aquarellée du cours de la Scarpe
de la sortie des eaux à l'Escarpel
, 1496.  
Arch. comm. Douai, DD 413.

Les archives représentent actuellement 4 km linéaires.

Le document le plus ancien remonte à 1163 ; il s'agit d'une bulle pontificale d'Alexandre III prenant sous sa protection les infirmes de Douai et leur confirmant leurs biens présents et futurs. purement communales.

Trente-cinq mille chirographes des XIIIe au XVIIe siècle (ces chartes-parties, précieux actes privés émanant du recours gracieux des échevins, caractéristiques des régions du Nord avant l'implantation des tabellions) permettent aux archives douaisiennes de figurer parmi les plus riches d'Europe et constituent le terreau de belles études sociales et généalogiques.

reconnaissance de dette février 1204 

Douai détient également le plus ancien document juridique connu rédigé entièrement en français : une reconnaissance de dette en date de février 12O4 (nouveau style).



Reconnaissance de dette février 1204
(le plus ancien document juridique connu rédigé en français).
Arch. comm. Douai, FF 900.



Les archives hospitalières qui remontent au XIIIe siècle, ainsi que les papiers des seigneurs de Lalaing, grands commis des souverains d'Autriche et d'Espagne, enrichissent également les fonds douaisiens.


Les locaux :

lettres patentesLes archives ont toujours, à Douai, été conservées avec un soin tout particulier. Au milieu du XIXe siècle, lorsque les édiles entament la restructuration de l'hôtel de ville, des locaux spécifiques sont conçus pour recevoir les fonds communaux. Dès le début du XXe siècle, ils sont saturés. Diverses annexes sont ouvertes à partir des années 1960. Après de multiples projets, dont une implantation dans un hôtel des XVIIe et XVIIIe siècles, la municipalité décide de construire, avec l'aide de l'État, un bâtiment à proximité de l'hôtel de ville, rue de l'Université, qui rassemble la totalité des fonds et offre au public un accueil plus agréable. Édifié entre juillet 1998 et septembre 1999 sur les plans du cabinet Chapel, il est ouvert au public le 4 octobre 1999.
D'une capacité totale de 6 km linéaires, ce bâtiment s'étend sur 1200 m2 en quatre niveaux, dont un sous-sol. Il est équipé d'une salle de tri, de bureaux pour le personnel, d'une salle de lecture aménagée par l'architecte d'intérieur Philippe Hannois, d'une salle de service éducatif, de cinq magasins d'archives et d'un magasin réservé aux collections de la Société nationale d'Agriculture, Sciences et Arts, dont le siège est désormais aux Archives communales.


Affiche des lettres patentes du roi sur un décret
de l'Assemblée nationale
pour la constitution des municipalités,

14 décembre 1789
(il s'agit de l'acte de naissance des institutions communales).
Arch. comm. Douai, 1 K 1.