Défibrillateurs au coeur de Douai

Utilisé dans les premières minutes qui suivent un arrêt cardiaque, le défibrillateur peut sauver des vies !

La ville de Douai s’est inscrite depuis 2008 dans un programme pluriannuel d’installation de défibrillateurs dans les bâtiments municipaux. À ce jour, elle en a installé 43, ce qui porte à 74 le nombre total de défibrillateurs installés dans notre ville (bâtiments municipaux et privés).

Consulter la liste des défibrillateurs installés à Douai

Téléchargeable sur iphone : "Stayingalive.fr", cette application permet de localiser le défibrillateur le plus proche de là ou vous vous trouvez.


Comment utiliser le défibrillateur ?

Le défibrillateur dispose d'une interface qui aide l'utilisateur à effectuer les bons gestes au bon moment.

Des instructions vocales claires et complètes guident l'intervenant dans toutes les étapes de la défibrillation et de la réanimation cardio-pulmonaire.

Consulter la notice d'utilisation d'un DAE

 


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 
Témoin d'un arrêt cardiaque, comment utiliser le défibrillateur ?

1. Appeler ou faire appeler les secours, composer le 15 ou le 18,

2. Indiquer l'endroit précis où se trouve la victime,

3. Ouvrir la boîte par le haut en tirant vers vous,

4. Prendre le défibrillateur dans la borne,

5. Allumer le défibrillateur et suivre les instructions vocales.

 

 


 

Un défibrillateur, c'est quoi ?

Un défibrillateur automatisé externe (DAE) est un appareil capable d’analyser l’activité électrique du cœur, de reconnaître une anomalie et, si nécessaire, de permettre la délivrance d’un choc électrique afin de réanimer la victime.

N’importe quel citoyen est désormais habilité à l’utiliser pour sauver une vie (décret du 4 mai 2007).

L'arrêt cardiaque est la première cause de mortalité dans le monde. En France, on compte 40 000 à 60 000 morts par arrêt cardiaque chaque année, soit environ 150 morts par jour. Le taux de survie
en France est  de l'ordre de 2 %.

 

 

Le délai d'intervention des équipes d'urgence étant en moyenne de 8 minutes, un massage cardiaque ou l'usage d'un défibrillateur dans les 3 premières minutes après l'arrêt cardiaque augmente considérablement les chances de survie sans séquelles. Bien entendu, l'appel des secours reste une priorité dès que l'on constate un arrêt respiratoire.